Retour à l'accueil

Guides et Scouts d’Europe — District des Côtes d’Armor

Accueil >Guides/Scouts > Formation pédagogique

La Pédagogie Eclaireur : Quelques bases

par Benoît Eude

Un éclaireur est un jeune qui nous est confié. Notre but est alors de l'amener à Dieu. C'est une pédagogie orientée...

La Patrouille

Cette pédagogie part du besoin de se mettre en bande. Dans le scoutisme cette bande est à la fois autonome, hiérarchisée et organisée. A ce titre, la patrouille - ou l'équipage - est une véritable cordée, une petite société autonome. La patrouille est véritablement l'unité éducatrice de la troupe.

  • A la meute, c'est la meute en tant que Famille Heureuse.
  • A la route, ce sera le routier.
Les Conseils

De plus, au sein de la troupe nous avons les conseils : le C.D.C. (Conseil de chefs) et la C.D.H. (Cours d'honneur). A travers eux a lieu entre autre la formation du C.P.

  • A la meute nous avons le Rocher du conseil et le Rocher d'Akéla.
  • A la Route : le Conseil d'Equipe.

De cette pédagogie, Jean-Charles de Coligny en a dit : "La C.D.H. est le lieu où la charité anime le système de patrouille". De même Pierre-Yves Labbe : "La charité et le système de patrouille sont l'essentiel du scoutisme".

Une Pédagogie progressive

Cette pédagogie est aussi progressive dans le sens que l'éclaireur prend en main son éducation, sa propre progression. Cela se fait par les P.A., les charges de patrouille, les responsabilités au sein de la patrouille. Ainsi, les épreuves de classe font appel à des connaissances, des démarches et des efforts, par une prise en main personnelle. De plus les brevets et badges sont autant des sanctions vis à vis d'une technique qu'une compétence à servir dans un domaine précis.

Une Pédagogie active

Enfin cette pédagogie éclaireur est active.

Tel est l'exemple des postes d'action. Ils se vivent en patrouille et permettent de se former seul (auto-éducation et rotation des P.A.).

De même il est important de parler de la relation qui existe entre le C.T. et le C.P.. Celle-ci est basée sur l'amitié et la confiance. Le C.T. est le premier éducateur de la troupe mais ne peut s'occuper de tous ses scouts à la fois (ce n'est pas du patronage !). Il coordonne l'action de ses C.P.. Ceux-ci sont donc à la fois les premiers éduqués de la troupe, mais sont aussi co-éducateurs avec le C.T. ! Ainsi, Baden Powell dit des C.P. que c'est "le plus beau rôle dans le scoutisme". Par expérience personnelle je ne peux que confirmer les dires de notre fondateur...

Les leviers éducatifs de la pédagogie scoute

Tout d'abord le jeu est un besoin vital. C'est un moyen et non un but. Ainsi Baden Powell en dit : "Réfléchissez à ce que vous voulez enseigner à vos garçons puis imaginez des jeux qui permettent de s'y exercer".

Tout jeu est concret et mouvement, fait appel à l'effort, au dépassement de soi. C'est aussi un divertissement qui apporte joi et rires, qui demande de l'audace et maîtrise de soi, de la discipline et de l'imagination...Le jeu a un but, un esprit (la Loi scoute), un thème et une mini-règle (espace et durée) acceptés par tous. Ainsi tout jeu est pensé et n'est pas une activité " occupationnelle " ! De plus, le jeu permet l'épanouissement et, pour le chef, la connaissance du scout. Il est évident qu'à chaque branche du scoutisme cela concerne l'unité pédagogique : la meute, la patrouille et le routier...

Il existe bien entendu d'autres leviers éducatifs. Je ne ferais que les citer rapidement.

Les épreuves de classes et brevets sont des " passerelles entre la troupe et le clan par l'approfondissement d'une ou plusieurs techniques (badges et brevets raiders par exemple).

La Loi scoute est une véritable règle du jeu scout. Mais c'est une règle positive par nature et incite les scouts à faire mieux !

Les principes sont le cadre où se joue le jeu scout...

Enfin la promesse est un engagement personnel devant une communauté. On ne fait pas une promesse (ce n'est pas une épreuve sanctionnée !) mais on la prononce. Michel Menu a dit ainsi que la promesse est "sentie à 12 ans, comprise à 15 ans et vécue à 18 ans" ...